ACCOR

BRANDIMAGE

Prix : Grand Prix corporate business 

Section : Design

Catégorie : Création de logo

Campagne : « Accor » 

Annonceur : ACCOR

Nom :  De Villaret

Prénom : Jordane

Fonction : directrice de projets, Accor

Agence : BRANDIMAGE

Stratégie

Nouveau logo : première étape d’une grande transformation interne et externe lorsque Accor Hotels est devenu Accor.

L’histoire du groupe : un portfolio qui s’élargit à 39 marques. Des marques économiques comme HotelF1, Ibis, Mercure, à des marques premium comme Raffles, Fairmont, Sofitel…

La difficulté : comment raconter un groupe qui a cette diversité de portfolio ? Comment donner le bon message à l’externe, notamment en B to B, auprès des investisseurs, auprès des futurs employés — Accor embauche 280 000 personnes dans le monde ? Il fallait que toutes ces personnes s’identifient. Le travail a été long. Il y a eu beaucoup de worshops en interne pour fédérer tout le monde.

Les gens étaient très attachés à la marque Accor Hotels et à la bernache — l’oie migratrice jaune présente sur le logo.

L’objectif était de montrer à travers ce logo corporate le changement de posture du groupe Accor, sa simplification et sa montée en gamme.

Réalisation

Un logo symbole a été travaillé avec un « A », monogramme très puissant qui représente la première lettre d’Accor bien sûr, mais aussi la première de l’alphabet. C’est une marque très statutaire.

La bernache a été conservée pour lui donner toute son envergure. Elle prend son envol dans le « A ».

Le code coloriel se veut premium, avec un logo qui se décline en plusieurs teintes or et techniques d’impression pour donner un reflet lumineux. Le bleu foncé, en fond, renforce l’idée de premiumisation. 

Le « A » a été travaillé selon un principe des maisons de luxe : le monogramme que l’on retrouve chez LVMH par exemple. L’agence a souhaité rendre ses lettres de noblesse à Accor.

En complément de l’identité print, tout un code graphique en adéquation a été créé : des claustras en architecture déclinés sur la base de ce logo. Objectif : donner de la matière à cette identité. Elle a été travaillée en pattern sur un claustra architectural mais aussi en pattern print sur le même principe, encore une fois, des maisons de luxe. Ce qui permet d’avoir un fond et du contenu qui peuvent être réutilisés et associés à la marque sans être nécessairement accompagnés du logo.

La marque a été lancée à Berlin.

Un film très aspirationnel, où l’on ne voit pas une seule chambre d’hôtel, a été créé. Et c’est là que nous souhaitons mener Accor aujourd’hui. Le mot « hôtel » a disparu, la marque est devenue expérientielle, aspirationnelle, elle va emmener le client vers de nouveaux territoires. Ce qui est important dans un univers très concurrentiel, où des marques monstres comme IHG, Hilton, Mariotte, ne font que du fonctionnel.